Retour
Pédagogie et vulgarisation
6/12/2022

Avez-vous déjà entendu parler d’agriculture régénératrice ?

4 min. de lecture
Léna Collot
Consultante en développement durable

L’agriculture régénératrice est un type d’agriculture qui a pour objectif de régénérer les sols et la biodiversité. Elle est présentée comme l’une des solutions majeures face au changement climatique, car des sols en bonne santé peuvent absorber et stocker du CO2, le retirant ainsi de l’atmosphère.  

L’agriculture régénératrice vise à appliquer des pratiques agricoles raisonnées afin d’améliorer la santé des terres, en opposition à l’agriculture intensive qui épuise et dégrade les sols.

Kiss the Ground' review: The soil may save us, but it's not that simple —  Stone Pier Press
Source : https://kisstheground.com/choose-regeneration/

Le problème de l’agriculture traditionnelle

L’agriculture classique a un impact environnemental négatif à plusieurs niveaux.

Aujourd’hui, on estime que l’ agriculture est responsable de 22% des émissions de GES au niveau mondial (1).

➡️ L’utilisation massive de pesticides a pour conséquences la pollution de l’eau et des sols, et la perte de biodiversité.

➡️ L’agriculture intensive provoque également l’aridification des sols.

➡️ Selon le rapport du GIEC publié en août 2019 (2), la pression agricole croissante sur les terres a provoqué une importante dégradation des sols, rendant ainsi ¼ des terres cultivables arides, c’est-à-dire qu’elles sont tellement abimées et desséchées que plus rien ne peut être cultivé sur ces terres.

D’après la FAO, en continuant au rythme d’exploitation actuel, toutes les terres arables auront disparu dans 60 ans. (3)

➡️ En plus d’être une catastrophe au niveau environnemental, cela pose un vrai problème compte tenu de l’enjeu de croissance démographique actuel. D’après les prévisions de l’ONU, la population mondiale va passer de 8 milliards de personnes fin 2022 à 10 milliards en 2050 (4).

 

Les principes de l’agriculture régénératrice

🚜 Pas de labour des sols : il faut limiter au maximum l’utilisation d’outils et d’engins mécaniques, et il ne faut pas retourner la terre.

💀 Pas de produits chimiques : les engrais et pesticides chimiques dégradent les sols. Ils sont remplacés par des engrais naturels tels que le compost.

🌾 Diversité des cultures : l’agriculture régénératrice consiste à faire pousser plusieurs variétés de plantes sur une même parcelle.

🌳 Des racines vivantes toute l’année : il ne fait jamais arracher l’ensemble des plantes d’une parcelle. Des plantes vivaces doivent être associées aux cultures. La présence continue de racines est nécessaire à la santé du sol et au stockage duCO2.

🌿 Sol couvert :la terre ne doit jamais être nue. Il doit toujours y avoir au minimum de l’herbe, car c’est au moment où les cultures sont récoltées et les plantes arrachées, que tout le CO2 contenu dans le sol est relâché dans l’air.

🌄 Rotation des parcelles : il faut appliquer la méthode de la jachère. Les terres ne doivent pas être exploitées en continu, il faut les laisser au repos de manière cyclique.

🐄 Pâturage du bétail : les excréments, le passage des sabots et le broutement peuvent avoir un effet bénéfique sur le sol. Il s’agit de mettre en place une gestion raisonnée du pâturage en complément de la rotation des cultures : un petit troupeau passe quelques jours sur une parcelle en jachère pour brouter l’herbe, puis passe ensuite à une autre parcelle et ainsi de suite.

Quelle est la différence avec le bio ?

Le seul point commun entre l’agriculture biologique et l’agriculture régénératrice est l’absence de produits chimiques.

 

L’agriculture biologique a pour but de limiter au maximum son impact négatif sur les sols, alors que l’agriculture régénératrice améliore la richesse et la santé des sols.

L’initiative 4 pour 1000 (5)

Ce programme a été proposé par le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, lors de la COP21 qui s’est tenue à Paris en 2015.

L’idée est d’augmenter chaque année de 0,4% les quantités de CO2 stockés dans le sol grâce à l’agriculture régénératrice. Cela permettrait de stocker intégralement les quantités de CO2 émises par les humains chaque année.

De nombreux pays ont rejoint cette initiative, mais les 3 plus gros pollueurs à l’échelle mondiale, les Etats-Unis, l’Inde et la Chine, ont refusé.

Source : https://4p1000.org/decouvrir/

 

L’agriculture régénératrice a déjà fait ses preuves

Le plateau de Loess en Chine avait été complètement asséché à cause de l’agriculture.

Grâce à l’application des principes de l’agriculture régénératrice, cette zone a été complètement restaurée en 14 ans.

 

Credit: http://res.cloudinary.com/
Source : http://www.inspiraction.news/fr/2016/09/10/permaculture-le-plateau-de-loess-en-chine-renait-de-ses-cendres/  

 

Sources :

Kiss The Ground https://www.netflix.com/fr/title/81321999

(1) https://www.ipcc.ch/report/ar6/wg3/

(2) https://www.ipcc.ch/srccl/chapter/chapter-4/

(3) https://www.fao.org/soils-2015/events/detail/en/c/338738/

(4) https://www.un.org/fr/desa/un-report-world-population-projected-to-reach-9-6-billion-by-2050#:~:text=La%20population%20mondiale%20actuelle%20de,r%C3%A9vision%20de%202012%20%C2%BB%20lanc%C3%A9%20jeudi

(5) https://4p1000.org/

Newwell illustration

Tout savoir avant de se voir.

Raison d’être, accompagnement, actions,
recevez toute notre présentation au format pdf.

Arrow
Parlons-en

Découvrir nos autres publications

Pédagogie et vulgarisation
31/1/2023

Empreinte carbone : comment agir à l’échelle individuelle ?

Pédagogie et vulgarisation
17/1/2023

Utiliser l’intelligence artificielle au service de la transition écologique, bonne ou mauvaise idée ?

Pédagogie et vulgarisation
3/1/2023

Aligner ses objectifs de réduction d’émissions de CO2 avec l’Accord de Paris grâce à SBTi

Pédagogie et vulgarisation
6/12/2022

Avez-vous déjà entendu parler d’agriculture régénératrice ?