Retour
Pédagogie et vulgarisation
7/2/2023

Voiture électrique VS voiture thermique : laquelle est la moins polluante ?

4 min. de lecture
Léna Collot
Consultante en développement durable

🚘 La voiture électrique en France

En 2022, on comptait environ 620 000 voitures électriques en France (1) soit à peine 1,5% du parc total français (41 millions de voitures) et plus de 80 000 points de recharge publics (2). Ces chiffres sont en constante augmentation depuis quelques années.

 

Le secteur des transports est responsable de 30% des émissions carbone en France (3), dont la moitié est liée aux véhicules personnels. Il s’agit donc d’un levier très important de réduction de nos émissions, d’où l’importance de repenser nos déplacements et de se tourner vers des alternatives plus responsables (la voiture électrique ?).

 

Pour rappel, la vente de voitures thermiques (essence, diesel ou hybride) va devenir interdite dans l’Union Européenne dès 2035.

🔌 Empreinte carbone d’une voiture électrique VS voiture thermique

Pour déterminer entre la voiture électrique et la voiture thermique, laquelle des 2 est la moins polluante, il est nécessaire de comparer leurs émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de leur cycle de vie (de l’extraction des matériaux nécessaires à sa construction, à son traitement en fin de vie).

Dans le cadre des voitures (électriques ou thermiques), la majorité des émissions de GES intervient durant 2 étapes du cycle de vie :

🏭 Production

La production d’une voiture thermique citadine émet environ 6 tonnes de CO2e VS 9 tonnes pour une voiture électrique (4).

Cette différence est liée à la production de la batterie qui nécessite beaucoup de ressources, notamment des métaux rares.

 

⛽ Utilisation

Les émissions de CO2e liées à l’utilisation de la voiture sur toute sa durée de vie sont de 24 tonnes de CO2e pour une voiture thermique, contre 3 tonnes pour une voiture électrique (5).

En effet, les voitures thermiques rejettent directement du CO2e dans l’atmosphère : cela est lié à la combustion du carburant. Tandis que les voitures électriques n’émettent aucun CO2e lié au carburant. Les 3 tonnes de CO2e liées à leur utilisation sont des particules fines qui proviennent du frottement des freins et des pneumatiques, ce qui concerne également les véhicules thermiques.

 

Ainsi, en France, sur l’ensemble de son cycle de vie, une voiture électrique émet en moyenne 3 à 4 fois moins de CO2e qu’une voiture thermique (6). 

33 tonnes de CO2e pour une citadine thermique VS 12 tonnes de CO2e pour une citadine électrique (7).

La voiture électrique émet plus de CO2e que la voiture thermique au moment de sa production, et beaucoup moins lors de son utilisation. On peut donc calculer au bout de combien de kilomètres parcourus l’empreinte carbone de la voiture électrique devient inférieure à celle de la voiture thermique : pour la France, c’est au bout de 16 800 km (8).

La voiture électrique est donc une bien meilleure alternative pour l’environnement, par rapport à la voiture thermique.

 

👉 Néanmoins, certains éléments doivent être pris en compte

🌍 Le pays

L’écart entre la voiture électrique et la voiture thermique dépend de l’intensité carbone du mix énergétique du pays.

Plus l’énergie est décarbonée (nucléaire et énergies renouvelables) plus l’écart est grand.

A l’inverse, dans les pays (Australie, Chine, Pologne) où l’énergie provient encore majoritairement des énergies fossiles, la voiture électrique reste la meilleure alternative, mais l’écart se réduit.  Même dans ce cas, la voiture électrique reste moins polluante que la voiture thermique.

Il y a très peu de pays où l’électricité est tellement carbonée que la voiture thermique est moins polluante que la voiture électrique : Inde, Cuba, Indonésie.

  

Empreinte carbone moyenne d'une voiture vendue en 2020 en fonction du pays et de la décarbonation des mix électriques – Segment D - 200 000 km | gCO2e/km
Source : https://www.carbone4.com/analyse-faq-voiture-electrique

Ainsi, en Norvège, la voiture électrique compense les émissions de CO2e liées à sa fabrication et devient plus vertueuse que la voiture thermique au bout de 8 000 km VS 180 000 km en Chine (9).

En France c’est au bout de 16 800 km.

 

🚙 Le modèle de voiture

La voiture électrique permet des vraies économies de CO2 par rapport à la voiture thermique, pour les petits modèles, par exemple les citadines, mais ce n’est pas le cas des SUV.

Plus la voiture est grosse et donc lourde, plus la batterie va devoir être puissante, donc plus polluante à fabriquer.

Les SUV électriques sont jusqu’à 2 fois plus polluants que les citadines électriques (10).

Donc acheter un SUV électrique est une fausse bonne idée, il faut privilégier les voitures de petite taille.

Source : https://librairie.ademe.fr/cadic/7432/avis-ademe-voitures-electriques-et-bornes-recharges-2022-012013.pdf

Néanmoins, même dans le cas des SUV, les véhicules électriques restent moins polluants que les véhicules thermiques.

 

😫 Certains freins demeurent

La voiture électrique est donc incontestablement moins polluante que la voiture thermique, et donc meilleure pour le climat. Néanmoins, beaucoup de personnes sont encore réticentes à cette alternative pour plusieurs raisons :

🔋Manque d’autonomie

🕐Durée de vie incertaine

💰Prix élevé

🔨Utilisation de métaux rares comme le cobalt et le lithium dont l’extraction sefait dans des conditions humaines désastreuses et contribue à l’érosion de labiodiversité locale

 

📈 Mais les voitures électriques s’améliorent d’année en année

🔨 L’autonomie des batteries augmentent 

En 10 ans, les batteries Tesla ont vu leur capacité de stockage d’énergie augmenter de 50% (11).  

🌍 De plus, 95% des déplacements en voiture des français.e.s sont inférieurs à 300 km donc largement réalisable en une seule fois avec une voiture électrique (12).

Il y a plus de 80 000 points de recharge publics en France, et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Le nombre de points de charge ouverts au public en France a augmenté de 55% en 2021 (13).

🔋Les voitures électriques ont une durée de vie similaire aux voitures thermiques : la batterie dure 15 à 20 ans pour une voiture roulant 15 000 km par an (14).

💰 Les voitures électriques sont moins chères que les voitures thermiques, sur l’ensemble de leur durée de vie. Leur coût d’achat est plus élevé, mais leur coût d’utilisation est plus faible.

Ainsi, le coût complet sur 15 ans d’un véhicule électrique compacte avec une batterie de 40kWh est de 8000€ plus faible que son homologue essence (15).

Ce n’est néanmoins pas le cas pour les SUV.

Source : https://librairie.ademe.fr/cadic/7432/avis-ademe-voitures-electriques-et-bornes-recharges-2022-012013.pdf

🏭 Enfin, concernant les controverses liées à l’extraction de métaux rares nécessaires à la fabrication des batteries, les conséquences désastreuses au niveau social et environnemental sont indéniables.

Néanmoins, l’industrie pétrolière fait face à des enjeux similaires : pollution de l’eau liées aux marées noires, conflits armés en Afrique et au Moyen-Orient…

Durant les prochaines années, l’enjeu majeur pour l’industrie des véhicules électriques va être de démocratiser la réutilisation et le recyclage des batteries, afin de réduire la pression sur les métaux rares.

 

🧐 Et la voiture hybride, bonne ou mauvaise idée ?

Les véhicules hybrides sont nettement moins vertueux que les véhicules électriques, mais sont tout de même moins polluants que les véhicules thermiques.

 

Un véhicule hybride non rechargeable émet en moyenne 12 % de CO2e en moins qu’un véhicule thermique similaire (16).

Un véhicule hybride rechargeable émet en moyenne 15-20% de CO2e en moins qu’un véhicule thermique similaire (17).

Ainsi, le gain de CO2e est moins intéressant comparé à celui d’une voiture 100% électrique qui permet d’économiser jusqu’à 70% de CO2e (18).

 

🚴 La voiture électrique n’est pas une solution miracle

Bien que la voiture électrique soit incontestablement plus vertueuse que la voiture thermique, remplacer toutes les voitures françaises par des voitures électriques n’est pas une solution miracle pour réduire nos émissions de CO2e.

✅ Dans un premier temps, il est nécessaire de repenser nos déplacements en privilégiant notamment le télétravail et le tourisme local.

✅ Ensuite, chacun doit privilégier des moyens de transport doux comme le vélo, la marche, les transports en commun ou le covoiturage.

✅ Enfin, pour les autres trajets pour lesquels une autre alternative n’est pas possible, il faut effectivement privilégier la voiture électrique à la voiture thermique.

 

  

Sources :

(1) (15) https://librairie.ademe.fr/cadic/7432/avis-ademe-voitures-electriques-et-bornes-recharges-2022-012013.pdf

(2) (13) https://data.enedis.fr/explore/dataset/nombre-total-de-points-de-charge/table/?sort=-trimestre

(3) https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-11/datalab_76_comptes_transports_2019_externalites_novembre2020.pdf

(4) (5) (7)  https://www.fnh.org/sites/default/files/vehicule_electrique_synthese.pdf

(6) (10) (12) (14) (17) (18) https://www.carbone4.com/analyse-faq-voiture-electrique

(8) (9) https://greenly.earth/fr-fr/blog/actualites-ecologie/empreinte-carbone-voiture-electrique

(11) https://www.hellocarbo.com/blog/calculer/empreinte-carbone-voiture/

(16) https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/sites/ifpen.fr/files/inline-images/Innovationet industrie/Motorisationsthermiques/CSF_Etude-Emissions-d6-TEMP_IFPEN-DGEC.pdf

Newwell illustration

Tout savoir avant de se voir.

Raison d’être, accompagnement, actions,
recevez toute notre présentation au format pdf.

Arrow
Parlons-en

Découvrir nos autres publications

Pédagogie et vulgarisation
7/11/2023

Sport et durabilité : quel avenir ?

Pédagogie et vulgarisation
14/9/2023

Faire le bilan carbone de son entreprise : comment ça marche ?

Pédagogie et vulgarisation
18/8/2023

L’évaluation Ecovadis en 3 minutes !

Pédagogie et vulgarisation
28/3/2023

Electricité : comment rendre sa consommation plus responsable ?