Retour
Belles histoires
20/12/2022

Kaïros, l’aventure entrepreneuriale engagée du skipper Roland Jourdain

3 min. de lecture
Valérie Lerat
Consultante en développement durable

La 12ème édition de la célèbre course transatlantique en solitaire, La Route du Rhum –Destination Guadeloupe, a pris fin le 7 Décembre dernier. La fermeture de ses portes est l’occasion de revenir sur une belle aventure sportive et entrepreneuriale, celle de Roland Jourdain et de son catamaran le WeExplore.

 

Avant toute chose, présentons Roland Jourdain en quelques mots. Il est skipper et a couru les plus grandes courses au large qui existent, comme le Vendée Globe ou la Route du Rhum (qu’il a remporté deux fois, en 2006 et 2010). Cette année, c’est sur le WeExplore que Roland Jourdain s’est élancé et a franchi la ligne d’arrivée en tête le 25 Novembre dernier. Il sera reclassé deuxième, suite à une pénalité de 90 minutes qui lui coûta la première place.

 

Vous vous dîtes sûrement, en quoi est-ce un exploit pour un skipper aussi aguerri ? Le tour de force se situe dans la conception de son catamaran, le WeExplore. Il s’agit du tout premier catamaran écoconçu à 50% en fibres naturelles (de lin). Roland Jourdain et son équipe ont réussi à démontrer qu’il était possible d’atteindre la performance écologique sans faire l’économie de la performance sportive.

 

Le skipper s’exprimait à son arrivée en Guadeloupe :

« Je suis super content, jamais je n'aurai imaginé faire un podium avec mon bébé en lin ! Pari totalement réussi, on a montré techniquement que les matériaux alternatifs ont un avenir !  ».

 

Source : https://www.kairos-jourdain.com/fr/blog/objectif-route-du-rhum-pour-roland-jourdain-et-we-explore

Le WeExplore a été mis à l’eau en Mai 2022 après 4 années de R&D menées par l’entreprise Kaïros [1], fondée par Roland Joudain lui-même en 2007. A l’origine, Kaïros était dédiée à la gestion des projets sportifs de voile du skipper. Mais très rapidement, le skipper a pris conscience des effets néfastes que pouvait comporter son sport.

Pour vous donner un exemple, une édition de la RDR c’est près de 145 000 tonnesCO2e [2] qui sont rejetées au cours de l’événement du fait de la construction de bateaux neufs (près de 36 pour cette édition), de la logistique, des déplacements de visiteurs et de l’utilisation de nombreux bateaux motorisés pour accompagner le départ.

 

« Je n’étais plus droit dans mes bottes face à cet océan en dégringolade. Dans ma quête de la vitesse absolue, je me suis demandé ce que je laissais dans mon sillage [3] »

 

Dès 2009,Roland Jourdain et Sophie Vercelletto décident ensemble de mettre l’impact environnemental et sociétal au cœur de leur entreprise. Précurseurs de l’entreprise à mission et très en avance sur leur temps ils réalisent le bilan carbone de leur activité en Novembre 2009. En Janvier 2012, ils décident d’aller plus loin et crée Kaïros Environnement, un bureau d’études dédié aux matériaux composites biosourcés, au service de démarches environnementales. En Mai 2013, Le Gwalaz est mis à l’eau : un trimaran de 5,23m en matériaux biosourcés, première démonstration qu’il est possible d’allier écologie et performance technique.

 

Autre accomplissement, la mise au point du KairlinÒ. Il s’agit d’un matériau 100% recyclable et compostable en compost industriel, intégralement conçu à partir de composants végétaux. Disponible sous forme de feuilles, plaques ou panneaux facilement usinables et thermoformables, il permet de remplacer des matériaux issus de la pétrochimie et se destine principalement aux secteurs de la PLV, du design et de l’architecture.

 

L’aboutissement de ces années de travail est la création du WeExplore, composé de fibres de lin (pour remplacer la fibre de verre et une partie de la matière synthétique des voiles), de KairlinÒ, de mousse PET (pour remplacer la mousse PVC), de low tech et de pièces de récupération. Ce projet a été rendu possible grâce à la coopérative Terre de lin, basée en Normandie.

 

Il est à noter que la France est le premier producteur de lin du monde mais pourtant 90%de sa production est exportée, en Chine notamment. La matière est utilisée par l’industrie textile et les vêtements conçus sont ensuite réexpédiés en Europe.

 

Ainsi, Kaïros est l’exemple même d’une aventure entrepreneuriale qui va dans le bon sens, qui allie performance environnementale et technique, en mettant en lumière les ressources qu’offre notre territoire !

 

Sources :

[1] https://www.kairos-jourdain.com/fr

[2] https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/saint-malo/nous-pratiquons-un-sport-magnifique-mais-deraisonnablement-polluant-de-grands-noms-de-la-voile-jettent-un-pave-dans-la-mare-a-quelques-jours-du-depart-de-la-route-du-rhum-2631460.html

[3] RolandJourdain pour Reporterre, 2022 : https://reporterre.net/Route-du-Rhum-sur-son-bateau-en-lin-Roland-Jourdain-detonne

Newwell illustration

Tout savoir avant de se voir.

Raison d’être, accompagnement, actions,
recevez toute notre présentation au format pdf.

Arrow
Parlons-en

Découvrir nos autres publications

Belles histoires
14/12/2022

Pour un Noël encore plus vert que votre sapin

Belles histoires
20/12/2022

Kaïros, l’aventure entrepreneuriale engagée du skipper Roland Jourdain

Belles histoires
9/11/2022

Un exemple de bonnes pratiques en matière de stratégie carbone : Faguo

Belles histoires
4/10/2022

Entretien avec Ô Fermier, premier supermarché fermier à Paris